handicaper
étymologie
(1854) De handicap. Le sens de « mettre quelqu’un en état d’infériorité » apparaît en 1889.

verbe

handicaper (h aspiré)\ɑ̃.di.ka.pe\ ou \ɑ̃.di.ka.pe\ transitif conjugaison

  1. (sport) Fixer dans un handicap les conditions de poids, de distance, de temps.
  2. (Figuré) Mettre quelqu’un en état d’infériorité.
    • Il mange lentement, handicapé par une mastication pénible, ne dit pas un mot, rit niaisement de loin en loin. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 213)
    • Réflexion faite, il préféra célébrer la morte parce que sa timidité y trouvait son compte, qu’il ne craignait point d’histoires désagréables et que ses dispositions littéraires ne se voyaient pas concurrencer par une avance qui ne l’handicapait pas. (Francis Carco et Pierre Mac Orlan, Les Mystères de la morgue, ch. II ↗, La Renaissance du livre, Paris, 1918 ↗p. 25 ↗)
    • Il était fatigué et sa grippe le handicapait toujours. (Georges Simenon, Maigret et le Marchand de vin, Presses de la Cité, Paris, 1970 ↗)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français