hein
étymologie
Du latin hem. Apparaît sous diverses formes à la fin du XIIe siècle, ahene, hen (XVe siècle), heim (1681) et se fixe dans sa graphie actuelle au début du XVIIIe siècle (Marivaux, 1724).

interjection

hein \ɛ̃\

  1. (familier) Dont on accompagne une interrogation ou une phrase qui exprime l’étonnement.
    • « Scientifique », « scientifique », est-ce que j'ai la ganache d'Albert Einstein ? Hein ? Vous faites chier, à pénave comme des branques tout l’temps ! (Johann Zarca, Braquo sauce samouraï, Paris : Fleuve noir, 2019, chap. 15)
    • Hein, que dites-vous donc là?
  2. (familier) Il s’emploie seul, pour indiquer que l’on n’a pas entendu ou compris et que l’on invite l’interlocuteur à répéter.
    • ''— Yfauparldstinctemnt./>— Hein ?/>— Tu vois ! Il faut parler distinctement.''

  3. (familier) S’emploie pour attirer l’attention, susciter l’approbation ou bien des questions.
    • ''— C’est l’équipe du Brésil, ça ?/>— Oui, c’est l’équipe du Brésil./>— Ils sont super, hein ? />— Oui, ils sont super./>— Bon, eh ben salut, alors. (Jean-Claude Mourlevat, A comme voleur'', Pocket Jeunesse, 2011)

    • C’est bon hein ? Mais, c’est pas franchement nouveau quand on sait qu’une pléiade de légumes peut ainsi se déguster rôtis.(Jacky Durand, La recette du week-end : votez chou-fleur ↗, Libération, 22 avril 2017)
    • Elle le dit à la fois comme une affirmation et comme une question : Elle est partie, hein. (Dominique Lebel, L'entre-deux-mondes'', Montréal, Boréal, 2019, p. 319)
synonymes

pour indiquer que l’on n’a pas entendu ou compris :


traductions
  • allemand : (d'Allemagne du Sud)
  • anglais : huh, hunh
  • espagnol : eh
  • portugais : hã, hẽ,



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français