hispanophone
étymologie
 Composé de hispanique (« espagnol ») et de -phone (« qui parle »).

adjectif

SingulierPluriel
hispanophonehispanophones

hispanophone \is.pa.nɔ.fɔn\ masculin et féminin identiques

  1. Qui parle l’espagnol (castillan).
    • L’UHF a donné des canaux de télévision aux stations « publiques », elles aussi vouées à l’origine au service local, ainsi qu’à des stations commerciales « indépendantes » servant, par exemple, des groupes hispanophones ou sinophones. (Claude-Jean Bertrand, « La Presse américaine : un empire éparpillé ? », dans Revue français de Science politique, volume 30, no 4, 1980)

traductions
nom

SingulierPluriel
hispanophonehispanophones

hispanophone \is.pa.nɔ.fɔn\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui parle l’espagnol (castillan).
    • Le cégep de Drummondville souhaite convaincre les hispanophones de venir étudier dans son établissement. (« Le cégep courtise les hispanophones », Radio-Canada, 1er avril 2008)
    • La période de Noël est sans doute celle des fêtes, mais aussi celle du Niño. Et pour cause : ce phénomène climatique tire son appellation du nom donné par les hispanophones à l’Enfant-Jésus. (« Les dinosaures », LeSoir.be, 27 décembre 1997)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français