homéopathie
étymologie
De l’allemand Homöopathie (pour le français  composé de homéo- (« même ») et de -pathie (« affect, maladie »)), signifiant « la même maladie », rappelant la théorie sur laquelle est basée la méthode : le « principe de similitude ».

nom

SingulierPluriel
homéopathiehoméopathies

homéopathie \ɔ.me.ɔ.pa.ti\ féminin singulier

  1. (Médecine non conventionnelle) Méthode qui consiste à recommander à une personne malade l’ingestion d’une dose infinitésimale mais dynamisée de la substance qui, à dose bien plus élevée, donnerait la maladie à une personne saine (« principe de similitude »).
    • En outre, l’homéopathie peut avoir un effet nocif en retardant la consultation d’un médecin ou dissuadant le patient de rechercher les soins médicaux appropriés, qui seront basés sur des preuves scientifiques, et en fragilisant finalement la confiance des patients et du public envers la démarche scientifique fondée sur les preuves. (Communiqué de presse de l'Académie des sciences de l’Institut de France, L'homéopathie : nuisible ou utile ? Les scientifiques européens recommandent une approche fondée sur la preuve scientifique ↗, 29 septembre 2017.)
    • Mais, à l’époque, au sein de ce courant qu’on qualifiera de holisme idéologique, l’homéopathie est, de loin, la tendance la plus importante. Moins répandue en France qu’aux États-Unis et en Allemagne au XIXe siècle, elle revient rapidement sur le devant de la scène dans les années 1920. («  L’homéopathie une pratique à histoires : Un temps fort : La crise des années trente  », La Recherche, no 310, juin 1998, page 70.)
    • La conclusion est claire : l’homéopathie n’est rien d’autre que du bonbon placebo. Comme nous l’a expliqué le biochimiste Jean-René Dufort, on trouve autant d’arsenic dans ces bonbons qu’il y en a dans un verre d’eau ordinaire. (Danny Lemieux, «  Une soirée des plus morbide  », dans Le Québec sceptique, no 31, page 13, automne 1994.)
    • Au Kerala, l'État se soucie activement de la santé de ses administrés depuis des temps très anciens. Aujourd'hui, trois systèmes de médecine cohabitent : l’ayurvéda, l’allophatie et l’homéopathie. (P. K. B. Nayar, « Le cas du Kerala, Inde », chap. 17 de La lutte contre la mort : l'influence des politiques sociales et des politiques de santé sur l'évolution de la mortalité , travaux et documents n° 108, INED/Presses Universitaires de France, 1985, page 363)
synonymes
  • homéo#fr-nom-1|homéo (familier)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français