huppé
étymologie
De la huppe des oiseaux.

adjectif


huppé (h aspiré)\hy.pe\

  1. Qui a une huppe sur la tête, en parlant des oiseaux.
    • Alouette huppée.
    • Le faucon huppé des Indes. (Georges Louis Leclerc, Ois. t. II, page 23.)
  2. (Figuré) (familier) De haut parage, notable par la richesse ou par le rang.
    • Il trouve à se fourrer parmi les plus huppés. (Hauteroche, Bourg. de qual. II, 4.)
    • Combien en as-tu vu, je dis des plus huppés… ! (Jean Racine, Plaid. I, 4.)
    • Avec tous nos défauts [nous femmes], nous gouvernons les hommes, Même les plus huppés. (Philippe Néricault Destouches, Phil. mar. I, 4.)
    • Ma foi, madame, sans vanité, on en peint tous les jours, et des plus huppées, qui ne me valent pas. (Pierre de Marivaux, Fauss. confid. II, 9.)
    • Plusieurs Français, non des plus huppés, tiennent table ouverte à tous venants. (Paul-Louis Courier, Lett. I, 35)
    • Les plus huppés y sont pris, ceux qui se croient les plus habiles y sont attrapés.
    • Bien huppé qui pourra m’attraper sur ce point ! (Molière, Éc. des femmes, I, 1.)
  3. (familier) Riche.

traductions
forme fléchie

huppé (h aspiré)\y.pe\

  1. Participe passé masculin singulier de hupper.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français