hypocrisie
étymologie
(Antiquité) Du latin hypocrisis, emprunté au grec ancien ὑπόκρισις. Le terme fait référence aux acteurs antiques qui faisaient semblant.

nom

SingulierPluriel
hypocrisiehypocrisies

hypocrisie \i.pɔ.kʁi.zi\ féminin

  1. Vice consistant à s'attribuer une vertu, une croyance ou une opinion, une piété ou un sentiment noble que l'on n'a pas.
    • L’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu. (La Rochefoucauld)
    • Une pareille entreprise est une insanité ; aussi aboutit-elle à des équivoques, quand elle n'oblige pas les députés à des attitudes d'une déplorable hypocrisie. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, La décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • Arsène André perçait enfin la brume de ce préambule. Ah ! ah ! l'hypocrisie hargneuse le circonvenait comme un filet de chasse ; […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il fait l’homme de bien, mais toute sa conduite n’est qu’hypocrisie.
    • En politique l’hypocrisie est un art.
    1. (sens large) Fait de s'attribuer faussement des valeurs ou pratiques morales.
    2. Critique d'autrui fondée sur une valeur que l'on contredit soi-même.
    3. Critique d'autrui que l'on n'applique pas à soi-même, ou pas de la même façon.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français