idiome
étymologie
Du latin idioma.

nom

SingulierPluriel
idiomeidiomes

idiome \i.djom\ masculin

  1. Langue propre à une nation.
    • L’idiome qu’elle emploie est celui de l’église, de la science, des affaires ; et l’on peut dire que la littérature latine, au moyen âge, est une littérature morte dans une langue vivante. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • Personne de nous ne comprend un mot d’esquimau. Inutile d'ajouter que pour leur part nos deux naturels n'ont aucune idée d’un idiome européen. (Charles-Edmond Chojecki, Voyage dans les Mers du Nord à bord de la corvette La Reine Hortense, Paris : Michel Lévy frères, 1857, Cambridge University Press, 2012, p.236)
    • De larges idiomes communs, comme le latin, font alors place à une diversité des langues, caractéristique d’un monde enraciné. (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
  2. (linguistique) (Par extension) Langage particulier d’une province ou d’un groupe humain.
    • […] dans ce pays, jamais un outlaw ne se sert de l’idiome dans lequel tu viens de me parler. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il faudrait écrire un livre si l’on voulait entrer dans le détail des considérations philologiques qui plaident pour un développement sérieux des études relatives aux idiomes populaires répandus sur toute la surface du domaine français. (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, p.XIX)
    • Les Féroésiens parlent un idiome qui se rapproche beaucoup plus de l’islandais que du danois. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 36)
  3. (Figuré) Mode de communication qui n'a pas la nature du langage.
    • Forcément, […], le Moyen Age, devait suivre la tradition révélée du Christ et s’exprimer dans un idiome symbolique lorsqu’il s’agissait surtout de parler de cet Esprit, de cette Essence, de cet Être incompréhensible et sans nom qu’est notre Dieu. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français