idiosyncrasie
étymologie
(1581) Du grec ancien ἰδιοσυγκρασία.

nom


idiosyncrasie \i.djo.sɛ̃.kʁa.si\ ou \i.djo.sɛ̃.kʁa.zi\ féminin

  1. (Médecine) Disposition particulière en vertu de laquelle chaque individu reçoit d’une façon qui lui est propre les influences des divers agents qui affectent ses organes.
  2. (psychol) Caractères propres au comportement d’un individu particulier.
    • Un médecin a souvent l’occasion d’observer ces répulsions dans le domaine sexuel. À vrai dire je n’ai jamais compris les hommes en qui le plus petit défaut physique chez une femme crée une sorte d’idiosyncrasie. (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, p. 291}}
    • Par-delà les idiosyncrasies, quasi insondables, qui influaient nécessairement sur les trajectoires individuelles, divers facteurs socioculturels expliquent ces mobilités. (Gilles Havard, L'Amérique fantôme, Flammarion Québec, 2019, p. 493)
  3. Personnalité psychique individuelle.
  4. (linguistique) (Anglicisme) Tendance à employer un certain lexique selon sa propre tournure d’esprit pour s’exprimer dans une langue donnée.
    • La traduction de proverbes est donc un exercice difficile, dans lequel le traducteur doit reproduire dans le texte de la nouvelle langue toute l’idiosyncrasie qui lui était propre dans sa langue d’origine. (Michel Quitout, Julia Sevilla, Michel Ballard, Traductologie, proverbes et figements, L’Harmattan, 2009, p. 168)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français