ignorant
étymologie
Du latin ignorans, participe présent du verbe ignorareignorer, ne pas savoir »).

adjectif

SingulierPluriel
Masculinignorantignorants
Fémininignoranteignorantes

ignorant \i.ɲɔ.ʁɑ̃\

  1. Qui n’est pas instruit de certaines choses, qui ignore certaines choses.
    • Puis la gravure de cette dalle, l’inscription, sont tracées par un faussaire ignorant et inhabile. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Il sait beaucoup de choses, mais il est fort ignorant en géographie.
    • Il est ignorant sur ces matières-là, en ces matières-là, de ces matières-là.
    • C’est un homme fort ignorant des choses du monde.
    • En termes de Palais, Être ignorant du fait.
  2. (proverbial) J’en suis aussi ignorant que l’enfant qui vient de naître, se dit pour marquer qu’on ne sait rien de quelque chose qui est arrivé.
  3. (Absolument) Qui n’est pas instruit de ce qu’il doit savoir.
    • Élève ignorant.
    • Institutrice ignorante.
  4. (Par extension) Qui n’a aucun savoir, qui est sans lettres.
    • Tous ces peuples-là sont très ignorants.
    • Il a le sens droit, mais du reste il est fort ignorant.
    • Il s’avoue ignorant.
    • Il est si ignorant qu’il ne sait pas lire.

traductions
  • italien : ignorante
  • russe : невежественный

nom

SingulierPluriel
ignorantignorants

ignorant \i.ɲɔ.ʁɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : ignorante)

  1. Personne ignorante (dans tous les sens de l’adjectif).
    • C’est un ignorant.
    • C’est un franc ignorant.
    • Il n’y a que des ignorants qui puissent parler de la sorte.
    • Il fait l’ignorant là-dessus, mais personne n’est mieux informé que lui.
    • L’ignorant absolu ne sais pas qu'il ignore.

traductions
forme fléchie

ignorant \i.ɲɔ.ʁɑ̃\

  1. Participe présent de ignorer.
    • On peut aisément juger que n’ignorant pas ce qui devoit s’y passer, il ne prenoit pas plaisir à voir que la Réformation de l’Église, qui avait été le principal but du concile, aboutît à si peu de chose, et qu'on l’eût empêchée en prématurant l’élection du pape, contre ses intentions. (Jacques Lenfant, Histoire du concile de Constance, 1714, page 597)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français