imbiber
étymologie
Du latin imbibere, de im- et bibere (voir bibo).

verbe

imbiber \ɛ̃.bi.be\ transitif conjugaison (pronominal : s’imbiber)

  1. Pénétrer d’eau ou de tout autre liquide.
    • L’eau frangeait les ramures, alourdissait les fils d’araignée, imbibait les écorces gluantes, et des feuilles tombaient, çà et là, en tournant, dans le tranquille égouttement, dans le grand calme profond. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Le principe du rite est, en effet, que les hommes doivent se gorger de cette liqueur pour que la terre, par l’effet sympathique de ce symbolisme, soit imbibée de pluie bienfaisante. (Jean Cazeneuve, Les hasards d'une vie : des primitifs aux téléspectateurs, Éditions Buchet/Chastel, 1989, chap. 9)
  2. (pronominal) Devenir imbibé d’eau ou d'un autre liquide.
    • La terre s’imbibe d’eau. - Quand on arrose, il faut donner le temps à la terre de s’imbiber.
  3. (pronominal) (populaire) Boire jusqu’à plus soif, s’enivrer.
    • La soirée était agitée et bruyante ; le conduc­teur avait peur, quoiqu'il se fût imbibé d'alcool. Les chevaux avaient peur. (Alain, Souvenirs de guerre, p.156, Hartmann, 1937)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français