impair
étymologie
Du latin impar.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinimpair
\ɛ̃.pɛʁ\
impairs
\ɛ̃.pɛʁ\
Fémininimpaire
\ɛ̃.pɛʁ\
impaires
\ɛ̃.pɛʁ\

impair \ɛ̃.pɛʁ\

  1. (Mathématiques) Qui n’est pas pair, qui n’est pas divisible par deux, en parlant d’un nombre entier.
    • Cette étape est plausible , car NO est une espèce à nombre impair d'électrons, et deux molécules peuvent former une liaison covalente quand elle se rencontrent. Le fait que le dimère N202 existe aussi dans le solide rend la suggestion plausible. (Peter William Atkins, , Éléments de chimie physique, traduit de l'anglais par Monique Mottet, révision scientifique par ‎Paul Depovere, De Boeck Supérieur, 1998, page 262)
    • ARGAN : Monsieur, combien est-ce qu'il faut mettre de grains de sel dans un œuf ?
      MONSIEUR DIAFOIRUS : Six, huit, dix, par les nombres pairs, comme dans les médicaments, par les nombres impairs.
      (Molière, Le Malade imaginaire, acte II, scène 6)
  2. (Mathématiques) Qui caractérise une fonction mathématique dont la représentation graphique est symétrique par rapport à l’origine.
    • La fonction sinus est impaire.
antonymes
  • pair#fr-adj|pair

traductions
nom

SingulierPluriel
impairimpairs

impair \ɛ̃.pɛʁ\ masculin

  1. (Poésie) Vers ayant un nombre impair de pieds.
    • De la musique avant toute chose,
      Et pour cela préfère l’Impair
      Plus vague et plus soluble dans l’air,
      Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.
      (Paul Verlaine, L’Art poétique, 1874))
  2. (familier) Maladresse choquante ou préjudiciable.
    • Faire un impair.
    • Si le nombre pair de douze a été fixé pour chiffrer le total des membres d'un jury d'assises, c'est pour éviter à celui-ci de commettre un impair. (Pierre Dac, Les Pensées, Éditions Saint-Germain-des Prés, 1972)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français