impertinence
étymologie
voir impertinent.

nom

SingulierPluriel
impertinenceimpertinences

impertinence \ɛ̃.pɛʁ.ti.nɑ̃s\ féminin

  1. Manière irrespectueuse de parler et d’agir.
    • Voilà comme sont tous ces grands seigneurs, […], ils vous engagent à parler, vous y invitent par des compliments ; vous croyez les amuser, point du tout ! Ils vous font des impertinences, vous mettent à distance et vous jettent même à la porte sans se gêner. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Les Sophistes ont risqué, au Ve siècle, sans être autrement molestés, les plus graves impertinences, telle que celle-ci : la religion n'est qu'un mensonge utile. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)
  2. Manière de parler et d’agir contre les bienséances.
    • Dire des impertinences. - S’exprimer avec impertinence.
  3. (autrefois) Ce qui n’a rien de commun avec la chose dont il s’agit ; caractère de ce qui n'est pas pertinent.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français