impertinent
étymologie
(1327) Du bas latin impertinens.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinimpertinentimpertinents
Fémininimpertinenteimpertinentes

impertinent \ɛ̃.pɛʁ.ti.nɑ̃\ masculin

  1. (autrefois) Qui n’a rien de commun avec la chose dont il s’agit.
    • Paroles impertinentes.
    • (Justice) Fait, article impertinent.
  2. Qui parle ou qui agit soit avec hauteur et mépris, soit avec familiarité et irrespect.
    • L’homme argue de son droit avec une suffisance presque impertinente, une humilité feinte qui voile une ironie bien claire. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Cette réponse est fort impertinente.
    • Ton impertinent. Raillerie impertinente.
    • Le marquis de La Mole reçut l’abbé Pirard sans aucune de ces petites façons de grand seigneur, si polies, mais si impertinentes pour qui les comprend. (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
    • ''Vous avez une existence si calme, si ordonnée, si reposante que je me demande si l’état de vieille demoiselle n’est pas l’état idéal./>— Taisez-vous... Vous deviendriez impertinente ! (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts'', Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 339.)

antonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
impertinentimpertinents

impertinent \ɛ̃.pɛʁ.ti.nɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : impertinente)

  1. Personne qui montre un comportement impertinent.
    • C’est une mauvaise plaisanterie, fit-il, et quel est l’impertinent qui se permet de m’adresser une semblable lettre ? (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 622)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français