improvisation
étymologie
 Composé de improviser et de -ation.

nom

SingulierPluriel
improvisationimprovisations

improvisation \ɛ̃.pʁɔ.vi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’improviser des vers, un discours, de la musique.
    • […], M. de Persigny discourait à perte de vue, au hasard de l’improvisation, sans se préoccuper de la discrétion de ses interlocuteurs. (Gustave Rothan, Souvenirs diplomatiques : L'Europe et l'avènement du Second Empire, Éditions Calman-Lévy, 1890, page 165)
    • Mais tous sont libérés de ce poids qui exige de l’improvisateur de jazz, à chacun de ses concerts, une excellence immuable, ainsi qu’un renouvellement incessant des moyens pour l’atteindre. Être toujours neuf, toujours bon, c’est ça le problème de l’improvisation. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 22)
  2. (Par extension) Vers, du discours, de la musique qu’on improvise.
    • Cette brillante improvisation fut couverte d’applaudissements. — Improvisation musicale.
  3. Action d'agir sans préparation préalable, sans réflexion de fond, sans ressource pour bien le faire.
    • Et cette catastrophe en cours nous amène inévitablement aux mêmes conclusions : incompétence, inorganisation, absence de vision à long terme, improvisation. En résumé : nullité de nos dirigeants, et en particulier de ceux en charge du système de santé français. (Riss, « Covid-19 : L’autre « étrange défaite » », le 27 mars 2020, sur le site de Charlie Hebdo (https:/charliehebdo.fr))

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français