impudemment
étymologie
Dérivé de impudent avec le suffixe -ment.
voir -emment.

adverbe

impudemment \ɛ̃.py.da.mɑ̃\

  1. Avec impudence ; audacieusement ; effrontément ; éhontément.
    • Ensuite je pense avec joie que quelque mauvais poète la ramassera et s’encoiffera impudemment. (Charles Baudelaire, « Perte d'auréole », poëme 46 de Le Spleen de Paris, édité en 1869)
    • Un regard noir au nain, et le jeune chevalier claquait impudemment la porte derrière lui. (George R. R. Martin, Le Trône de fer, traduction de l’anglais par Jean Sola, 1999)
    • Un homme de mon âge a cru légèrement Ce qu’un homme du tien débite impudemment. (Pierre Corneille, le Menteur, V, 3.)
    • Je déclare qu’ils ont menti très impudemment. (Blaise Pascal, Provençal XV.)
    • Il me nia impudemment que les Caraïbes fussent nés rouges ; je fus obligé de lui envoyer une attestation d’un ancien procureur du roi de la Guadeloupe. (Voltaire, Homme aux 40 écus, lettre.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.060
Dictionnaire Français