incapable
étymologie
De capable avec le préfixe privatif in-.

adjectif

SingulierPluriel
incapableincapables

incapable \ɛ̃.ka.pabl\

  1. Qui n’est pas capable ou qui n’est pas en état de faire une chose.
    • Point besoin de souligner que cette brigade de spahis, […], serait incapable de s’opposer aux chars de la 1re Panzer, quand ceux-ci déboucheraient de la vallée de la Bar et se répandraient dans la dépression de Vendresse au cours de l’après-midi du 14 mai. (Pierre Rocolle, La guerre de 1940, tome 2 : La défaite - 10 mai-25 juin, Editions Armand Colin, 1990, chap. 2)
    • — Je suis au fond du trou, dit–il au capitaine. Je suis en manque, je n'ai plus d'argent et je suis bien incapable de trouver un boulot pour en gagner. (Philippe Kleinmann & Sigolène Vinson, Substance, Éditions du Masque, 2014, chap. 22)
    • Il est incapable de se tenir debout, de marcher, de courir.
    • Il est incapable de porter un si lourd fardeau.
  2. Qui est dans une disposition ou dans une situation qui ne lui permet pas certaines choses.
    • Je suis incapable de rassembler deux idées ; votre vue m’a ébloui. Je ne pense plus, j’admire. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Sa mauvaise santé le rend incapable de toute attention.
  3. (Péjoratif) Qui n’a pas la capacité, le talent, l’aptitude, l’adresse nécessaire pour certaines choses.
    • Il est absolument incapable d’exercer son emploi.
    • Cet écolier est incapable d’application. Absolument,
    • C’est un homme incapable, tout à fait incapable.
    • C’est l’homme du monde le plus incapable.
  4. (En particulier) Qualifie une personne qui est tellement fortifiée dans une habitude qu’elle ne peut rien faire qui y soit contraire.
    • C’est un homme incapable de manquer à sa parole.
    • Il est incapable d’une mauvaise action.
    • Il est incapable de bassesse, de lâcheté.
  5. (juri) Celui que la loi prive de certains droits ou qu’elle exclut de certaines fonctions.
    • Un mineur est incapable de disposer de son bien entre vifs.
    • On l’a déclaré incapable de remplir aucune fonction publique.
    • Être incapable de tutelle et de curatelle.
  6. Qui n’a pas les qualités et les conditions nécessaires pour quelque chose.
    • Son estomac est incapable de digérer les aliments les plus légers.
    • Une terre incapable de rien produire.
    • Cet arbre est incapable de porter de bons fruits.
synonymes antonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
incapableincapables

incapable \ɛ̃.ka.pabl\

  1. (injur) Personne incapable, inutile.
    • Le maire furieux, craignant qu’on ne le prît dans le village pour un incapable, dégomma sur l’heure son secrétaire de mairie, […]. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (juri) Personne que la loi prive de certains droits ou qu’elle exclut de certaines fonctions.
    • Toute disposition au profit d’un incapable est nulle.
    • J'ai ensuite quitté l'administration pénitentiaire pour la direction des Affaires civiles afin d'assurer le secrétariat de deux commissions de réforme, l'une sur l'adoption, l'autre sur les incapables majeurs. (Simone Veil, discours à un colloque sur l'adoption, 2004, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, p. 412)
synonymes
Personne incapable
andouille, enclume

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français