incontestablement
étymologie
Dérivé de incontestable avec le suffixe -ment.

adverbe

incontestablement \ɛ̃.kɔ̃.tɛs.ta.blə.mɑ̃\

  1. D’une manière incontestable.
    • Montesquieu reproche à Dubos qu’il ne saurait montrer l’existence de la république armorique : cependant Dubos l’a prouvée incontestablement par plusieurs monuments et surtout par cette citation exacte de l’historien Zozime. (Voltaire, Dictionnaire philosophique: Esprit des Lois,)
    • Un enfant, dépourvu de force et d’intelligence, a incontestablement un droit naturel à la subsistance, fondé sur le devoir prescrit par la nature au pere et à la mere. (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
  2. Sans conteste.
    • S'il est un pays le mieux préparé que tout autre pour entreprendre cette tâche et la mener à bonne fin, c'est incontestablement la France. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 16)
    • L'origine des bauxites, dit M. Coquand, se rattache incontestablement à l'intervention de sources minérales qui ont apporté, soit dans les lacs, soit à la surface des sols immergés, les aluminates de fer et les diaspores qui constituent les minerais de bauxite. (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, Paris, 1883, vol. 96, p. 1738)
    • Charles le Bel, qui s'était opposé à la loi salique, prit incontestablement la couronne et exclut les filles. (Voltaire, Mœurs, 75.)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français