incurie
étymologie
(e siècle) Du latin incuria.

nom

SingulierPluriel
incurieincuries

incurie \ɛ̃.ky.ʁi\ féminin

  1. Défaut de soin, négligence.
    • Dans une ordonnance de renvoi devant la Cour de justice de la République, la commission d'instruction taille en pièces les explications de la patronne du FMI dans l'affaire Tapie, qu'elle juge « affligeantes ». « Le comportement de Mme Lagarde ne procède pas seulement d'une incurie mais aussi d'une conjonction de fautes qui, par leur nature, leur nombre et leur gravité, dépassent le niveau d'une simple négligence », estiment les magistrats. (Mediapart du 12/01/2016)
    • Ce volume, […], convaincra tous ceux qui le liront que, d’avril 1854 à juillet 1870, la France a constamment marché vers le fatal dénoûment de janvier 1871, par le fait de l’impéritie de l’empereur Napoléon III et de l’incurie de ses ministres. (Émile de Girardin, en préface du Dossier de la guerre de 1870, 23 septembre 1877)
    • Au dépeuplement que l’activité, et j’ajoute, l’incurie des chasseurs a provoqué sur les territoires de chasse. On a traqué et tué sans relâche. Ces massacres se sont faits sans discernement. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français