injection
étymologie
Du latin injectio.

nom

SingulierPluriel
injectioninjections

injection \ɛ̃.ʒɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) Action par laquelle on injecte un liquide dans le corps ou dans une plaie.
    • On voit que le lapin de l'expérience précédente (X) a subi trois injections sous-cutanées de sang de chien, en voie de putréfaction, rempli de vibrions et de granulations vibrionnaires : […]. (M. Vulpian, « Discussion sur la septicémie », séance du 1er avril 1873, Bulletin de l’Académie de médecine, publié par J. Béclard & Henri Roger, 2e série - tome 2, Paris : chez G. Masson, 1873, p. 396)
    • Quelques observations d’empoisonnement à la suite d’injections vaginales avec de l’eau de Goulard, de l'usage de collyres à base de plomb, montrent que l'absorption se fait par les diverses muqueuses. (Charles-Albert Vibert, Précis de toxicologie clinique et médico-légale, Paris, Baillière, 1907, p.257)
    • Comme tout le monde, M. Neisser a fait des injections diagnostiques de tuberculine et comme tout le monde il a constaté que parmi ceux qui réagissaient positivement, bon nombre ne se tuberculosaient pas plus tard. (La Presse médicale, Masson et Cie, 1906, vol.14, p.101)
  2. (Par métonymie) Liquide que l’on injecte.
    • L’injection prescrite était de deux centimètres cubes.
    • L’injection est contenue dans une ampoule stérilisée.
  3. (anatomie) Action d’injecter divers produit dans un cadavre dans un but de conservation ou de préparation à une dissection.
    • Embaumement par injection.
    • Injection de formol, de suif, de cire, de térébenthine.
  4. (analogie) Action d’injecter une matière étrangère dans un environnement.
    • La chloropicrine (trichloronitrométhane, D = 5,2) est un gaz très pénétrant que l'on utilise en injection dans le sol à raison de 400 à 600 litres de liquide à bas point d’ébullition par hectare. (Charles-Marie Messiaen, Dominique Blancard, Francis Rouxel & Robert Lafon, Les Maladies des plantes maraîchères, INRA, 1991, p.96)
    • L’injection d’air ou d’eau permet de faire jaillir le pétrole.
    • En plasturgie : moulage par injection de plastique.
  5. (Mécanique) Dispositif d’alimentation d’un moteur à explosion, permettant d'acheminer le mélange air-essence dans la chambre de combustion.
    • Ce qui signifie que la structure retenue pour contrôler le moteur réalise également les fonctions autrefois assurées par le carburateur, l’injection électronique analogique ou l’allumeur électromécanique. (Henri Mazet, Moteur à allumage commandé : Composants et stratégie de contrôle, Techniques de l'Ingénieur, fiche BM 2 970, s.d., p.2)
  6. (Mathématiques) Application d'un ensemble sur un autre qui s'applique au plus une fois sur chaque élément du deuxième ensemble.
  7. (programmation) Envoi d’information (requête, code, courant, tension) à une unité de traitement pour extraire une information.
    • L’injection de commandes SQL consiste en l’envoi de paramètres servant à la construction de requêtes vers les bases de données. (Didier Godart, Sécurité informatique: risques, stratégies et solutions, ÉditeurEdipro, 2002).
    • Injection d’un signal vidéo.
synonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français