insensible
étymologie
Du latin insensibilis.

adjectif

SingulierPluriel
insensibleinsensibles

insensible \ɛ̃.sɑ̃.sibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’éprouve pas de sensations.
    • Une matière insensible et inerte.
    • Les végétaux, quoique pourvus d’organes, paraissent insensibles.
    • Celui-ci enflammait des torches de papier toutes préparées et me chauffait la plante des pieds. Je ne bougeai pas et n'articulai plus un cri : j'étais devenu tout à fait insensible, et tandis qu'Ir… me brûlait, je pouvais le regarder sans ciller. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • — Vous allez pas nous déballer toutes vos cartes postales, non ? Le couplet sur Paris, voilà deux ans qu’on en croque. Ça revient comme du chou : Les petits bistros pas chers, les gambilles du samedi, la place du Tertre et le zouave du pont de l’Alma. Et dans cinq minutes, y en aura un qui va sortir un ticket de métro ou des photos de la Foire du Trône. Non, pour moi tout ça c’est râpé. Y’a plus de Paris. Y’a groß Paris. Un point, c’est marre !
      — Seriez vous insensible à la nostalgie, brigadier Dudu ?
      — Non ! Mais j’aime pas pas penser à reculons. Je laisse ça aux lopes et aux écrevisses.
      (Michel Audiard, Un taxi pour Tobrouk, 1961)
  2. Qui n’a pas de sentiment ou le sentiment attendu.
    • Mais ce n'est là qu'une frime. Au fond, Grévy a pris le goût de l’Élysée ; il n'est pas insensible à la gloriole et aux menus avantages matériels de la présidence. (Alexandre Zévaès, Histoire de la Troisième République 1870 à 1926, Éditions Georges-Anquetil, 1926, p.247)
    • Il a l’âme dure et insensible.
  3. Impassible.
    • Il est insensible aux louanges comme aux reproches.
    • M. Paul, que cette malice cousue de fil blanc laissait insensible, sourit, hocha la tête, plissa drôlement son petit œil et répondit :… (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  4. Imperceptible ; qu’on n’aperçoit ou qui n’est connu que difficilement par les sens, ou même dont on ne peut s’apercevoir.
    • A Beduaram il entre dans cette vaste et monotone plaine saharienne, sans végétation et où l’empreinte même de l'animal ne laisse qu'une trace insensible que le moindre vent efface. (Pierre Legendre, La conquête de la France africaine : Nombreuses illustrations photographiques, Paris : chez P. Paclot & Cie éditeurs, 1900, page 119)
    • Le mouvement de l’ombre d’un cadran solaire est insensible à l’œil nu.
antonymes
  • sensible#fr|sensible

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français