insertion
étymologie
Du latin insertio, de inserere (« insérer »).

nom

SingulierPluriel
insertioninsertions

insertion \ɛ̃.sɛʁ.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’insérer ou état de ce qui est inséré.
    • On ne s’improvise pas usurier, il faut parvenir d’abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690–1750) , Communications, vol. 46, n°46, 1987, p. 121)
    • L’insertion d’un feuillet dans un livre.
    • L’insertion d’une note marginale dans le texte.
    • L’insertion d’une annonce, d’un article dans un journal.
    • On demande l’insertion au procès-verbal.
    • L’insertion d’un article dans un traité.
    • Le prix des insertions dans un journal.
  2. (biologie) Zone de liaison entre deux tissus ou deux organes de nature différente.
    • L’insertion des fibres musculaires sur un tendon.
    • L’insertion d’un tendon, d’un ligament sur un cartilage.
    • Point d’insertion.
    • Mode d’insertion.
    • L’insertion des étamines, de la corolle, etc.
  3. (Génétique) Addition d’une séquence d’ADN étranger dans une molécule d’ADN donnée.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français