intolérable
étymologie
Emprunté au latin intolerabilis.

adjectif

SingulierPluriel
intolérableintolérables

intolérable \ɛ̃.tɔ.le.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne saurait tolérer ; inadmissible, inacceptable.
    • Le trafic des indulgences, qui devenait toujours plus intolérable, ne causa pas moins de préjudice à la cour romaine. Les pontifes français […] dispensèrent, à un prix excessif, toutes sortes de permissions scandaleuses. (Emile Guers, Histoire abrégée de l'Église de Jésus-Christ, 1850, p.320)
  2. (analogie) Qu’on ne peut supporter, endurer ; insupportable.
    • Depuis vingt-quatre ans, M. B… souffrait d'une sinusite frontale qui avait nécessité onze opérations!! Malgré tout la sinusite persistait, accompagnée de douleurs intolérables. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l'autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, p.40)
    • De nouveau, ce fut le silence. Mais elle savait à présent qu’elle n’était pas seule. Elle retenait elle aussi, inutilement, sa respiration. Une angoisse comme jamais elle n’en avait ressenti l’étreignait. Elle allait mourir dans quelques instants ; elle en avait l’intolérable certitude ; (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français