intrinsèquement
étymologie
(fin XVe siècle) Du moyen français intrinsèquement. Dérivé de intrinsèque avec le suffixe -ment.

adverbe

intrinsèquement \ɛ̃t.ʁɛ̃.sɛk.mɑ̃\

  1. D’une manière intrinsèque.
    • Je fus le conseil de Cossé sur ce qui regardait intrinsèquement la succession à la dignité. (Louis de Rouvroy, 64, 61.)
    • […], mais prenez un livre d'histoire et considérez les contemporains de Montaigne ou même ceux de Descartes et vous verrez que la haine religieuse qui a opposé les chrétiens catholiques et les Chrétiens protestants était plus furibonde, plus sanguinaire, plus fanatique, plus intrinsèquement sauvage que celle qui peut exister aujourd'hui entre les communautés musulmanes et chrétiennes d'Afrique. (Germaine Tillon, L'Algérie en 1957, 1957)
    • Affichant non sans panache un athéisme militant, il appelle à en finir avec une certaine tolérance envers les religions monothéistes, intrinsèquement intolérantes et pétries de haine. (Basile de Koch, Histoire universelle de la Pensée: de cro-Magnon à Steevy, 2005)
    • Il n’est pas absurde, il n’est pas intrinsèquement irrationnel, c’est-à-dire contradictoire avec des principes fondamentaux, que la philosophie préfère la pauvreté à la richesse, la servitude à la liberté. (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932, page 111)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français