inversion sujet-verbe
étymologie
 Composé de inversion, sujet et verbe.

locution nominale


inversion sujet-verbe \ɛ̃.vɛʁ.sjɔ̃ sy.ʒɛ vɛʁb\ féminin

  1. (grammaire) Inversion du sujet et de l’auxiliaire ou du verbe dans la phrase pour une fonction grammaticale, thématique ou stylistique. En français, elle est souvent utilisée dans les questions, dans les incises, dans les relatives, lorsque la phrase commence par un complément circonstanciel, dans le cadre d’injonctions au subjonctif ou d’exclamations, lors de la mise en relief de l’attribut, ou comme sujet d’un infinitif. Quelques exemples d’inversion sujet-verbe :/>''As-tu compris ?/>« Enfin, a-t-il précisé, nous aimerions vous offrir ce cadeau »./>J’écoute ce que me dit papa./>Indiquez la colonne où se situe l’élément en question./>De partout arrive la foule./>À chaque balcon pendaient des bacs remplis de fleurs./>En haut de la montagne se dresse un beau chalet./>Lorsqu’arrivent les beaux jours./>La lune brille pendant que s’endorment les enfants./>Peut-être aura-t-il envie de dormir./>Seul compte le résultat./>Advienne que pourra !/>Vive le roi !/>À mon grand étonnement, dois-je dire.''

    • Inversion sujet-verbe :
      L’interrogation est doublement marquée au niveau syntaxique par l’inversion et au niveau prosodique par la montée de la voix. Cette intonation montante est ici redondante et a une utilité secondaire.
      (Annales de l'Université d’Abidjan : Linguistique, série H., vol. 4-6, 1972)
synonymes
traductions
  • anglais : subject-auxiliary inversion, subject-verb inversion



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français