invitation
étymologie
Du latin invitatio.

nom

SingulierPluriel
invitationinvitations

invitation \ɛ̃.vi.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’inviter.
    • Au mois de janvier de cette année, me trouvant à Paris, […], je reçus de Maxime Du Camp l’invitation tout à fait inattendue d'assister à l'exécution de Troppmann. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff'', Savine, 1887.)
    • On se figure sans peine l’empressement que je mis à me rendre à une invitation qui me permettait de voir le Sultan, sa cour, son armée et une région à peu près inexplorée. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 12)
  2. (ellipse) La lettre, le billet, le carton que l'on fait parvenir pour inviter.
    • Il a reçu une invitation pour se rendre à cette soirée.
    • C’est sur votre invitation que je suis venu.
  3. Conseil, prescription, demande.
    • La prescription des directions est donc une invitation non déguisée au massacre de ces soldats, invitation qui a d'ailleurs été suivie à la lettre par la troupe. (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
  4. (parfois) Convocation.
    • Sur une invitation du commissaire, ils s'étaient présentés au poste de la rue de la Gaîté où on les avait longuement interrogés. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français