irrémissible
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin irremissibilis.

adjectif

SingulierPluriel
irrémissibleirrémissibles

irrémissible \i.ʁe.mi.sibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne mérite pas de miséricorde, ni de rémission.
    • Le mariage serait un crime irrémissible de la part d’un templier ; mais les petites folies que je puis commettre seront vite absoutes à la prochaine assemblée de notre ordre. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les corsaires qui commandaient le navires furent donc très satisfaits ; ils le furent peut-être un peu moins... quand ils apprirent que les capitaines qui ne dressaient pas un inventaire fidèle de leurs prises commettaient, eux, un vol irrémissible, s'ils ne restituaient pas aux armateurs tout ce qu'ils détournaient. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, pages 49-50)
    • On m’a raconté qu’un homme que j’ai connu, et qui s’est suicidé, se rappelait avoir conçu, dès sa première enfance, une haine irrémissible à l’égard de son père, du jour qu’il l’avait entendu péter. (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 88.)
    • Plutôt que d’une élection, l’ancien patron de l’UMP, Jean-François Copé - qui voue à Wauquiez une haine irrémissible - estime qu’il conviendrait de parler d’une «désignation». (Alain Auffray, Un parti qui cherche sa raison d’être, dans Libération, n° 11319 du 14 octobre 2017, page 3)
    • C’est, à travers ces simples images, le sentiment d’une perte irrémissible qui étreint le spectateur et le laisse inconsolable. (« High Life » : Claire Denis sonde le désir en apesanteur)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français