irrigation
étymologie
Du latin irrigatio.

nom

SingulierPluriel
irrigationirrigations

irrigation \i.ʁi.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d'irriguer ; arrosement des prés, des terres agricoles par des rigoles ou saignées qui amènent l’eau d’une rivière, d’un ruisseau, etc.
    • Les Arabes ont poussé au plus haut degré l’art de l’irrigation ; leurs travaux hydrauliques attestent une civilisation des plus avancées ; ils subsistent encore aujourd’hui, et c’est à eux que Grenade doit d’être le paradis de l’Espagne, et de jouir d’un printemps éternel sous une température africaine. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Eaux magnésiennes. Ces eaux, chargées de magnésie carbonatée et d'autres sels plus ou moins complexes, sont le plus souvent impotables et surtout très mauvaises en irrigation. (Frère Ogérien, Histoire naturelle du Jura - Tome 1 : Géologie, 1er fasc., 1865, pages 264-265)
    • Pour faire une cressonnière, il faut donc organiser l’irrigation régulière d'une cuvette où le cresson, constamment baigné d’eau renouvelée, pourra pousser. (Cultivez le cresson de fontaine : la santé du corps, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, éditions La Terre nationale, page 28)
    • Dans toute la zone des hautes plaines, l’irrigation du sol est indispensable à sa mise en valeur agricole. On n'y trouve donc des cultures que dans le voisinage des sources et des cours d'eau. Ce sont de véritables oasis, dont l’irrigation se fait au moyen de canaux à ciel ouvert (…) ou d'aqueducs […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 221)
  2. (Médecine) Nettoyage d’un organe en l’irriguant.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français