issue
étymologie
De l’ancien français issue, participe passé féminin singulier de issir#fro|issir, « sortir », venant du latin exeo.

nom

SingulierPluriel
issueissues

issue \i.sy\ féminin

  1. Sortie, lieu par où l’on sort.
    • Lorsqu'il [un énorme floe] s'arc-bouterait d'un côté sur le Cap Hope, de l'autre sur le Cap Tobin, toute issue serait fermée ; il nous faudrait attendre sa dislocation […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Si une semaine s'écoulait sans escapade, on le voyait s'ennuyer, dépérir et fureter dans le logis pour trouver une issue. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ce jardin n’a point d’issue sur le chemin qui le longe. — Il boucha toutes les issues de cette maison.
    • Ce château a des issues secrètes. — S’emparer de toutes les issues d’une forteresse.
  2. Passage, ouverture par laquelle une chose peut sortir.
    • Un seul escalier à vis dessert les quatre étages et toutes les issues étaient garnies de portes fortement ferrées. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Cette eau n’a point d’issue.
    • Ménager une issue à la fumée, à la buée.
    • Étroite, large issue.
  3. (Par extension) Les extrémités, en parlant des entrailles de quelques animaux, comme les pieds, la tête et la queue, le cœur, le foie, le poumon, la rate, etc.
    • L'animal n'est pas parvenu vivant jusqu'au clos d'équarrissage ; il y sera conduit sur une charrette ou sera jeté à la voirie sans que le crin, la peau, le sang, la chair, les issues, les tendons, la graisse, les fers et les cornes, les os aient été récupérés, […]. (Antoine Compagnon, Les Chiffonniers de Paris, Gallimard, 2017, ISBN 978-2-07-273514-1, page 122.)
  4. (Au pluriel) Ce qui reste des moutures après la farine, comme le son, la recoupe, etc.
    • Des issues de blé.
    • Marchand de grains et issues.
  5. (Figuré) Événement final, manière dont on sort d’une affaire.
    • Du haut en bas de l'échelle, tous les membres d'une armée vraiment solide ont leur pensée tendue vers cette issue catastrophique des conflits internationaux. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, page 156)
    • Le malheur c'est qu'il s'était engagé dans une aventure scabreuse, peut-être sans issue. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 117)
    • L’impuissance de l'Europe à peser sur l’issue du conflit du Proche-Orient aggrava leurs difficultés, […]. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 178)
    • Il faut noter qu'à l’issue de l'opération de dégourdi, la céramique est très fragile et difficile à manipuler, car formée uniquement d'un agglomérat de grains pas ou peu liés entre eux. (Jean-Marie Haussonne, Céramiques pour l'électronique et l'électrotechnique, PPUR presses polytechniques, 2002, page 92)
synonymes antonymes
traductions
traductions
forme fléchie


issue

  1. Féminin singulier de issu.
    • Elle se caractérise d’abord par une connaissance plus ou moins approfondie de la langue et de la culture russes, car elle est issue de régions où le judaïsme semble avoir été d’abord slavophone avant d’être yidichisé au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. (Michel Roblin, Juifs de Paris, 1952, page 148)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français