jars
étymologie
Probablement [1] de l’ancien bas-frk gard (« épine, baguette » voir jarre#fr-nom-2|jarre), par comparaison de la verge du jars avec une baguette. Voyez l’évolution sémantique de verge#fr|verge.

nom

jars \ʒaʁ\ masculin (pour la femelle on dit : oie)

  1. Mâle de l’oie domestique.
    • Le Vieil Homme appuya sur la détente. […] Au même instant, des dizaines d’oies sauvages, prévenues du danger se ruèrent vers le ciel, comme aspirées par un tourbillon ascensionnel. […] À la pointe de la flèche, Tadeuz crut reconnaître le jars qu’il avait laissé fuir. (Bernard Lenteric, L'empereur des rats, 1997, Plon, page 47.)
  2. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté de passant. À rapprocher de canard, cane, canette, cygne et oie.
    • De sinople au jars d’argent, becqué et membré d’or, au chef cousu de gueules chargé d’une croix aussi d’argent, qui est de Fronton voir illustration « armoiries avec un jars »

traductions
nom

jars \ʒaʁ\ masculin

  1. (Désuet) Variante de jarre, le poil.
  2. (vieilli) (argot) Jargon, argot.
    • ''— Merci, qu’est-ce que c’est que ce pissat de mulet ?/>— C’est du cognac./>— Du visqui, il me faudrait. Je veux du visqui. Et où est l’autre enfant de maquereau, Alexandre ?/>— Il s’est trissé, madame./>— Il s’est trissé, madame. Dis donc, t’en es encore au jars des Pieds-Nickelés, toi, l’enfant de chœur ? (Boris Vian, Le Chasseur français'', 1955. Le Livre de Poche, 2008, p.206.)

    • Mais, comme dit Sigmund Freud : qu'est-ce qui te cavale dans le système, petite ? T'entraves pas le jars ? (Carter Brown, Miss Transe, traduction de Raoul Amblard, 1960, Série Noire n° 572, Gallimard)

Jars
nom propre

Jars

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Cher.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français