jetée
étymologie
 Composé de jeter et de -ée.

nom

SingulierPluriel
jetéejetées

jetée \ʒə.te\ féminin

  1. Amas de pierres, de cailloux et d’autres matériaux jetés à côté du canal qui forme l’entrée d’un port, fortement maçonnés et ordinairement soutenus de pilotis, pour servir à rompre l’impétuosité des vagues.
    • La rue de la République, à Nouméa, partait d'une jetée de bois sur la mer et gagnait, après le palais blanc du gouverneur, une autre rue, que des maisons, […], flanquaient à droite. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • […], à 1 heure du matin, je pénétrais dans le port de Colon. Entre les deux jetées j’étais ébloui par de nombreuses lumières et j’évitais de justesse un vapeur qui sortait. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Construction de bois ou de pierre que l’on fait dans un cours d’eau pour en redresser le lit.
    • Jetée de fascinage.
    • Jetée de charpente.
    • Jetée de maçonnerie.
  3. Amas de pierres, de sable et de cailloux jetés dans la longueur d’un mauvais chemin pour le rendre plus praticable.
    • Ce chemin est devenu très commode depuis qu’on y a fait une jetée.
  4. (apiculture) Chaque nouvel essaim d'abeilles.
synonymes
traductions
forme fléchie

jetée \ʒə.te\

  1. Féminin singulier de jeté#fr|jeté.
forme fléchie

jetée \ʒə.te\

  1. Participe passé féminin singulier de jeter.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.044
Dictionnaire Français