joueur
étymologie
 Composé de jouer et de -eur.

nom

SingulierPluriel
joueurjoueurs

joueur \ʒwœʁ\ masculin (pour une femme, une fille, on dit joueuse)

  1. Personne qui joue ou qui a le goût de jouer.
    • Cet enfant est un bon joueur.
  2. Personne qui joue à un jeu où il y a des règles.
    • Des joueurs de belote, assis au fond d'une buvette, comptaient leurs points parmi les rires, les plaisanteries, les grosses bourrades, […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La Canasta peut réunir de deux à six joueurs ; mais elle est surtout passionnante quand elle peut être pratiquée par deux équipes de deux joueurs. (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, page 114)
    • Si la réussite d'un pétanquiste chevronné est imputable à sa capacité technique, il en va autrement de l'échec. Celui-ci est attribué à des causes extérieures au joueur, qui pour l'expliquer invoque la « déveine ». (Hélène Vouhé, « Le métal, ça s'travaille : La pétanque, ou comment la technique transforme un monde régi par la chance », dans Jeux rituels: dédiés à la mémoire d'Éric de Dampierre et en hommage à sa vision de la recherche, Paris : Centre d'études mongoles & sibériennes/ Librairie C. Klincksieck, 2000, p. 358)
    • […], des joueurs de flipper qui tiltaient, et qui poussaient des grognements, en bousculant fiévreusement le flipper, des joueurs de baby qui rejouaient la belle, pour la centième fois. (Louis Nicoletto, Une petite Mouche noire, TheBookEdition, page 52)
  3. (Absolument) Parieur, personne qui a la passion du jeu d’argent, qui fait en quelque sorte métier de jouer.
    • Seuls, les tripots attiraient encore les joueurs en proie à leur sèche passion. Un soir, en 1836, on ferma toutes les maisons de jeu. (Jacques Boulenger, Sous Louis-Philippe: Les dandys, P. Ollendorff, 1907)
    • Le chevalier d’industrie, la fille de joie, le voleur, le brigand, et l’assassin, le joueur, le bohème sont immoraux, et le brave bourgeois éprouve à l’égard de ces « gens sans mœurs » la plus vive répulsion. (Max Stirner, cité dans Le Stirnérisme, Émile Armand, 1934)
    • Le donneur distribue 7 cartes à chaque joueur et retourne la première carte de la pioche, qui constitue l’entame. (Yann Caudal, Le grand guide des jeux de cartes, Éditions Eyrolles, 2011, page 71)
  4. (musique) Instrumentiste.
    • Je cherche un joueur de batterie pour compléter mon groupe.
  5. (sport) Sportif qui joue dans une équipe ou contre un adversaire.
    • Quelques minutes avant la fin de la première mi-temps, un joueur de Bordeaux crochète un Marseillais dans la surface de réparation. Je siffle le penalty indiscutable. (Christophe Donner, Mon oncle, Grasset, 1995)

traductions
traductions
  • anglais : player
  • espagnol : instrumentalista
  • italien : strumentista
  • russe : исполнитель

traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinjoueurjoueurs
Fémininjoueusejoueuses

joueur \ʒwœʁ\

  1. Qui a le goût de jouer; qui dénote ce penchant.
    • C’est un enfant très joueur.
    • Le duc d’Orléans était leur garant, leur pavillon, leur espoir. Ils le savaient futile, versatile, influençable, […], aussi dépourvu de sens critique que de sens pratique, joueur, débauché, dépensier, […] (Auguste Bailly, Mazarin, Fayard, 1935, p.104)
    • Jeannin était joueur et même tricheur, entraîné à cela par un autre ; et insensiblement ils se mirent à tenir tripot, entendez qu'ils attiraient des inconnus à la table de nuit ; on passait du tarot au baccara pendant que nous dormions, et les étrangers étaient plumés. (Alain, Souvenirs de guerre, page 79, Hartmann, 1937)

traductions
  • anglais : playful
  • russe : игривый



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français