juge
étymologie
Du latin jūdĭcem, accusatif de jūdex, dérivé de jūsdroit », « justice ») et de dico#la|dīcĕre (« dire »), de la racine deik- (« montrer »). Toutefois, la forme française juge ne saurait remonter phonétiquement à jūdĭcem. On attendrait juce (jamais attesté). On peut supposer que la forme juce, si tant est qu'elle ait existé (?), ait pu être refaite, à date prélittéraire sur juger (issu de jūdĭcare). Autre possibilité : juge pourrait remonter à une forme jūdĭcum, analogique de mĕdĭcum (« médecin »), qui avait donné miège en ancien français.

nom

SingulierPluriel
jugejuges

juge \ʒyʒ\ masculin et féminin identiques ou masculin (pour une femme on peut dire : juge, jugesse) (voir note)

  1. (droit) Magistrat investi par autorité publique du pouvoir de dire le droit ou reconnaître le fait et de la fonction d’appliquer la loi dans les affaires litigieuses.
    • Il était question dans la complainte d'un assassin qui expose aux juges les raisons qui l'on poussé à tuer sa maîtresse. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Le rôle du juge consiste à rendre jugement en tenant compte des faits et des éléments de preuve présentés devant lui. (André Émond et Lucie Lauzière, Introduction à l'étude du droit, éditions Wilson & Lafleur, Montréal, 2005, page 196.)
    • La décision du juge qui prononce la nullité prend le nom d’annulation, elle est en principe rétroactive (…). Il importe de bien distinguer la nullité d'un acte de son annulation par le juge. (Rafael Encinas de Munagorri, Introduction générale au droit, 3e édition, Flammarion, 2011, section IV-2)
    • Combien de fois des Maliens humbles ont été dépossédés de leurs biens en plein midi au profit de richissimes hommes d’affaires aux « bras longs » avec la complicité de juges véreux ? . (A. M. T., Il faut le dire : Doux rêve !, sur le site BamaNet (http:/ /bamanet.net), 28 septembre 2009)
  2. Tribunal, absolument et collectivement.
    • Renvoyer l'affaire par-devant le juge.
  3. (Par extension) Personne appelée à faire partie d'un jury.
    • Les juges d'un concours.
  4. Arbitre, toute personne choisie pour prononcer sur un différend, ou au jugement, à l’opinion de laquelle on s’en rapporte sur quelque chose.
    • Faire l’office de juge.
    • Convenir d’un juge.
  5. Personne ou autorité qui juge.
    • Le public est le juge absolu. (Molière)
    • Dieu est le souverain juge, le juge suprême.
    • L’église est juge de tout ce qui a rapport à la foi.
  6. Celui, celle qui est capable de juger d’une chose.
    • Il a approuvé cet ouvrage, et vous savez qu’il est bon juge.
  7. (Figuré) Se dit en parlant des sens, de la conscience, etc.
    • L’oreille est un juge difficile.
    • La conscience est juge de la moralité des actions.
  8. (histoire) (religion) Il se dit aussi de certains magistrats suprêmes qui gouvernèrent le peuple juif durant la période qui commence à la mort de Josué et qui finit à la naissance de Samuel.
    • Le livre des Juges ou, simplement, Les Juges, Le septième livre de l’Ancien Testament, qui contient l’histoire des Juifs pendant la domination des juges.
  9. (Moyen Âge) (titres) Souverain d’un des Judicats de Sardaigne.
    • Lorsque le légat apostolique fera son entrée, le juge ou la jugesse l’accompagneront à pied une centaine de pas. Pour se marier, ils demanderont permission au Saint-Siège. Tout nouveau juge, ou jugesse devra se rendre personnellement à Rome, ou y envoyer une ambassade solennelle, dans les deux mois qui suivront son installation, pour y recevoir un étendart, comme signe de sa dépendance. S’ils meurent sans enfants, le district de Cagliari retournera au Saint-Siège, excepté le tiers des meubles ; le juge et la jugesse pourront disposer de ce tiers. ([http://books.google.fr/books?id=9JgsAAAAYAAJ&pg=PA237Analecta juris pontificii], Librairie de la Propagande, Rome, 1873) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}, page 237}}
traductions traductions traductions
forme fléchie

juge \ʒyʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe juger.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe juger.
    • Fañch, 30 ans cette année et dans une situation professionnelle qu’il juge confortable, se sent faire partie de la génération «cocue et désabusée» à qui «on a appris à ne pas demander plus» et «à faire avec peu de chose». (Alexandre Léchenet, « “Dix ans après le CPE, on nous propose de généraliser ce qu’on a combattu” », Libération.fr, 8 mars 2016)
    • On devine qu’il installe mentalement, les uns après les autres, tous ces accessoires sur sa « Fat Boy », juge de l’effet produit, puis redémonte l’ustensile pour tenter autre chose, une autre variante esthétique ou mécanique, des sacoches cuir ou un nouvel échappement, le guidon corne-de-buffle ou les supports de pieds façon lounge. (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, éditions de l’Olivier, 2019)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe juger.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe juger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe juger.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français