jurement
étymologie
 Composé de jurer et de -ment.

nom

SingulierPluriel
jurementjurements

jurement masculin

  1. (vieilli) Serment qu’on fait en vain, sans nécessité et sans obligation.
    • On ne nous croira pas, malgré tous vos jurements.
  2. (religion) Blasphème, imprécation.
    • Voici le moment où vous devez, père Duchesne, vous repentir de tous vos jurements contre le ci-devant ordre du clergé. (Jacques Hébert, La confession du père Duchesne à l'abbé Maury, page 2, dans une livraison du Père Duchesne, 1790)
    • … ; quant aux autres, deux mousses leur attachaient les pieds, malgré d'affreux jurements. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Une des choses les plus bouffonnes que j’aie vues, c’est le mayoral se lamentant sur les débris de sa carriole ; il en rajustait les morceaux comme un enfant qui vient de casser un verre, et, voyant que le mal était irréparable, il éclatait en affreux jurements, trépignait, se donnait des coups de poing, se roulait par terre, imitant les excès des douleurs antiques, ou bien il s’attendrissait et se livrait aux plus touchantes élégies. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Pas plus tôt la porte ouverte, voilà un grand cheulard de soldat à Guillaume qui se lève en grognant de dessus les copeaux et vient vers moi, les yeux hors de la tête, avec un tas de jurements que je ne comprends pas. (Alphonse Daudet, Le Prussien de Bélisaire, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 68)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français