képi
étymologie
De l’allemand Käppi, diminutif de Kappe (« bonnet », « casquette »).
(Verbe) (Verlan) Verlan de piquer

nom

SingulierPluriel
képiképis

képi \ke.pi\ masculin

  1. Sorte de coiffure semi-rigide, à fond plat, en drap, munie d’une visière, en usage dans certaines armées.
    • Juliette prit dans le meuble un album cartonné qu’elle feuilleta sur la table. Aux premières pages, Marguerite avisa un franc-tireur coiffé d’un képi en galette, et crânement appuyé sur le canon de son fusil. (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 197)
    • Dans la journée, il devait porter le casque, comme tout le monde. Mais, à cette heure, il était coiffé du képi, le fameux képi avachi, à visière cassé, prime si facile et si belle aux antimilitaristes de réunions publiques et de café-concert. (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 234)
    • Contrairement au képi, dont l’usage s’applique à gommer sur le visage qui le porte toute velléité d’individualisme, et à écraser ainsi l’homme sous sa fonction, le chapeau produit sur Thelonius un effet inverse. (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 219)
  2. Coiffure que portent les employés de certaines administrations.
    • – Attention ! fit le garde champêtre qui, sans doute gêné par son képi, l’envoya, d’un geste brusque, rouler derrière lui, dans la poussière. (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 169)

traductions
verbe

képi \ke.pi\ invariable

  1. Piquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français