keuf
étymologie
(Verlan) Du mot flic (mot d’argot pour policier) via la forme non apocopée keufli (parfois utilisée mais non lexicalisée).

nom

SingulierPluriel
keufkeufs

keuf \kœf\ masculin et féminin identiques, Apocope

  1. (populaire) (Au singulier) Policier ; agent de police.
    • Y paraît qu’un keuf a paumé un calibre dans la cité cette nuit. (Mathieu Kassovitz, Gilles Favier, Jusqu’ici tout va bien : scénario et photographies autour du film « La haine », 1995)
    • Et les meufs et les keufs dans le RER, la banlieue c'est pas rose, la banlieue c'est morose (chanson des Inconnus)
    • Descriptif : « C’est un flic ! C’est un keuf ! C’est vraiment un poulet !
      Mais que dis-je, un poulet ? C’est un gros emplumé ! »
      (Philippe Normand, Langue de keufs sauce piquante, Cherche midi, 2014).
    • Une fois, j’ai réussi à lui tirer les vers du nez. C'était à propos de la keuf qu'il avait tabassée. Il aimait pas trop en parler. Faut dire que son histoire était cheloue. (Pierre Campo, La mort à reculons, Les Nouveaux Auteurs, 2014, chap.3)
  2. (populaire) (Au pluriel) Police.
    • Déconne pas… On avait les keufs au cul ! T'as la mémoire courte ! Heureusement, je connaissais tous les ribines du bled. (Jean-Jacques Gourvenec, Sortilèges au Conquet : Un polar mystérieux entre passé et présent, Éditions Alain Bargain, 2017, chap. 4)
    • Se faire serrer par les keufs : se faire arrêter par la police.
    • Nique les keufs ! : « Mort aux vaches ! »
    • Je kiffe pas les keufs. : « Je n'aime pas la police. »

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français