kirsch
étymologie
De l’allemand Kirschenwasser, par apocope.

nom

SingulierPluriel
kirschkirschs

kirsch \kiʁʃ\ masculin

  1. Espèce d’eau-de-vie obtenue par distillation du suc des cerises sauvages.
    • Alors il chercha l'oubli tour à tour dans le cidre normand, le poiré manceau, l’hydromel gaulois, le cognac français, le genièvre hollandais, le gin anglais, le wiskey écossais, le kirsch germain. (Charles Deulin, Cambrinus)
    • Dans les cantons riches en arbres fruitiers, comme ceux de Tourteron et de Novion, on fait du kirsch avec des cerises, auxquelles on ajoute quelquefois des prunes ou même quelques pommes. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 143)
    • […] ; nous étions soutenus par une sorte d'espérance et aussi par un flacon de kirsch. (Alain, Souvenirs de guerre, page 97, Hartmann, 1937)
    • […] ils découvrirent tout un lit de bouteilles pleines, soigneusement cachetées. C’était du vin rouge et blanc, même un alcool trop transparent et fluide pour être du marc et qui était sans doute du kirsch. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 439)
    • Et lui qui buvait rarement et fort peu prit coup sur coup deux pleins verres de kirsch, de notre kirsch qui fait dans les soixante et qui vous met le feu aux veines pour une grande journée. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 16)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français