laïque
adjectif

SingulierPluriel
laïquelaïques

laïque \la.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de laïc.
    • Il faut à une vie une religion mystique ou laïque, une grande idée. (Alexandra David-Néel, 1868-1969)
    • C’est seulement après 1967 que le philosophe laïque syrien Sadiq Jalal al-Azm refusa hautement de voir dans la religion une voie d’avenir efficace. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.108-109)
    • Cette secte japonaise, dirigée par Daisaku Ikeda depuis le 3 mai 1960, est le pendant laïque de l'ordre des moines bouddhistes de l’obédience Nichiren Shoshu. (Bruno Fouchereau, La Mafia des sectes: Du rapport de l'Assemblée nationale aux implications des multinationales, Levallois-Perret : chez Filipacchi, 1996, chap. 3, §. d)

nom

SingulierPluriel
laïquelaïques

laïque \la.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de laïc.
    • Le prix des matières premières étant peu considérable, la procure d'un séminaire pourrait livrer les pains d’autel à meilleur marché que ne le font les laïques , et ce serait un revenu net et assuré, que l'on pourrait appliquer à la fondation de quelques bourses. (Abbés Jules Jacquin & Joseph Duesberg, Petite encyclopédie ecclésiastique, contenant ce qu'il importe le plus au curé de connaître, Paris : chez Victor Palmé, 1847, p. 319)
    • il fallait être « de la chose ». Les laïques étaient mal vus. (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
    • Si le Ciel a enduré toute la nation de ces mécréants au cou serré pendant plus d’années que n’en saurait compter un laïque, nous pouvons bien, pendant quelques heures, endurer la présence d’un seul. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Tout laïque qu’il était, il s’est fait directeur de filles. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.112)
    • Le législateur canonique intervient aussi pour réprimer le rapt ; le Concile de Chalcédoine de 451 (canon 27) dépose les clercs coupables de complicité de rapt et excommunie les laïques dans ces cas. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l’Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.93)

traductions
nom

laïque \la.ik\ féminin singulier

  1. (ellipse) (FR) L’école républicaine, par opposition, à l’école confessionnelle.
    • En chaire, la vicaire disait que l’école laïque (la laïque) était l’école du crime et que les enfants qui en sortiraient ne feraient que des voyous. (Claude Rivals, Pierre Roullet, meunier angevin, p.184, Éditions Cheminements, 2004)
    • A l’époque, il redoutait plus l’ardeur des militants de la laïque que ceux des défenseurs de l’école privée. (Serge July, Les années Mitterrand, Grasset, 1986)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français