laïus
étymologie
(1804) Du latin Laius, du grec ancien Λάϊος, fils de Labdacos, roi mythologique de Thèbes et père d’Œdipe. Le Discours de Laïus, concernant la réponse de Laïus à Œdipe, fut le sujet de composition du premier concours d’entrée à Polytechnique.

nom

laïus \la.jys\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Souvent péjoratif) Long discours, exposé, long développement verbeux et creux, baratin.
    • Que penses-tu de ces laïus à perte de vue à la Chambre. (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1906, page 144)
    • À défaut du sens de ce discours, elle comprenait qu’il pouvait rentrer dans le genre commun des « laïus » et scènes de reproches ou de supplications dont l’habitude qu’elle avait des hommes lui permettait, sans s’attacher aux détails des mots, de conclure qu’ils ne les prononceraient pas s’ils n’étaient pas amoureux, que du moment qu’ils étaient amoureux, il était inutile de leur obéir, qu’ils ne le seraient que plus après. (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 135)
    • Ah ! Ce n’était que verbiage livresque et littérature que j’essayais de fignoler du fond même de ma misère, c’était du laïus ! Je reste là peut-être une demi-heure, hoquetant et marmonnant, cramponné à la porte. (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, page 202)
    • À la fin de son laïus, Honecker demande s’il y a des questions. (Olivier Guez et Jean-Marc Gonin, La Chute du Mur, Le Livre de Poche, 2011, ISBN 978-2-253-13467-1)
  2. (Souvent péjoratif) Exposé un peu convenu, qui semble manquer de sincérité ou de vérité. Note: Souvent accompagné de l'adjectif petit.
    • Le dimanche, un séminariste prononçait un petit laïus qui passait pour une méditation et quelquefois ne manquait pas de drôlerie. (André Billy, Introïbo, 1939, page 78)
    • En fait, j'ai vu des infopubs américaines doublées en français plus convaincantes que son petit laïus. (Patrick Senécal, Malphas 1: Le cas des casiers carnassiers, Éditions Alire, Montréal, 2011, page 9)

Laïus
étymologie
Du grec ancien Λάϊος. (ca. 1150) Laius.

nom propre

Laïus \la.jys\ masculin

  1. (mythologie) Fils de Labdacos, roi mythologique de Thèbes et père d’Œdipe, tué par ce dernier en accomplissement d’une prophétie.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français