laid
étymologie
Du frk laiþ « désagréable, contrariant, rebutant », équivalent de l’anglo-saxon ladhodieux »), de l'ancien haut allemand leid (« désagréable »), qui se retrouve en allemand sous la forme leid. Laid a d’abord eu un sens purement moral (qui subsiste dans les dialectes cf. cauchois faire laid à « contrarier, faire honte ») avant de signifier vilain.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinlaidlaids
Fémininlaidelaides

laid \lɛ\

  1. Qui a quelque défaut qui se remarque dans les proportions, dans les formes ou dans les couleurs qui constituent la beauté chez les hommes et chez les animaux.
    • C'est M. Lefèvre, l’ancien acteur des Variétés, qui a fait éclore un jour cette phrase dans la bouche de mademoiselle Juliette, une figurante laide et rousse qu'Odry, par antiphrase, appelait Joliette. (Joachim Duflot, Les secrets des coulisses des théâtres de Paris: mystères, mœurs, usages, Paris : chez Michel Lévy frères, 1865, p. 90)
    • Cet enfant est bien constitué, mais il est laid de visage. — Elle est laide à faire peur. — Ce chien est des plus laids.
  2. Qui est désagréable à voir.
    • Ce meuble est laid.
    • Cette maison, cette tapisserie, cette étoffe est fort laide.
    • Le temps est bien laid.
  3. Qui est déshonnête, contraire à la bienséance, au devoir.
    • Ce que vous faites là, ce que vous dites là est laid.
    • Mauvaise putain qui me mignote, se frotte à moi, se dit toute prise d’amour, profite de la faiblesse que j’ai pour elle, et me berne quand je dors, et me dérobe mon sceau de roi ? Ne sais-tu pas qu’il n’est acte plus laid, pire que vol ? Que d’aucuns sujet (sic) en mon royaume, fût-ce le plus grand, je ne tolérerais qu’il usât du cachet d’autrui sans le faire bâtonner ? Et c’est du mien qu’on se sert ! (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 6, « Le Lis et le Lion »)
    • Bien et mal sont d'ailleurs intimement liés à beau et laid. Une mauvaise action est qualifiée d'affreuse au même titre qu'une peinture jugée inesthétique. On dit à un enfant : « C'est très laid ce que tu as fait là », et on parle d'un beau geste. (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, p. 371)
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
laidlaids

laid \lɛ\ masculin (pour une femme on dit : laide)

  1. Une personne laide.
    • Fi ! Le laid !
    • Fi ! La laide !
    • Une fausse laide.
    • On pense tous secrètement que les choses viennent plus facilement aux gens beaux; ce sont les laids qui doivent faire l'effort de devenir créatifs et de se distinguer en sortant des proverbiaux « sentiers battus ». (Thomas O. St-Pierre, Miley Cyrus et les malheureux du siècle, éditions Atelier 10, Montréal, 2018, p. 51.)
  2. (Au masculin) En parlant des choses.
    • Ils accepteront la division en homme productif et en homme de culture. Cette division elle-même est un phénomène culturel, comme la croyance à l’esprit et à la matière, au bien et au mal, au beau et au laid. (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 52-53)
    • Les romantiques ont fait une place toute nouvelle à l’expression du laid dans la littérature.
    • Je vous ai dit le beau de l’aventure, mais voici le laid.
antonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français