laitier
étymologie
 Composé de lait et de -ier ; voir le latin lactarius.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinlaitierlaitiers
Fémininlaitièrelaitières

laitier

  1. Relatif au lait.
    • Au moment de la crise agricole frappant une partie de l´Europe à la fin du 19e siècle, le pays a pu reconvertir son agriculture fondée sur une production de céréales vers l´industrie laitière. (Olivier Sigaut & Christophe Premat, La diffusion des universités populaires en France (1898-1914), dans Coloquio « Formas y espacios de la educación popular en la Europa mediterránea », 28-30 octobre 2009)
    • Les arômes contribuent à rendre le produit agréable au palais, ce qui dépend essentiellement de la présence de produits laitiers ou de la matière édulcorante dans la formule. (Germain Ménard et al., « La Biscuiterie industrielle », dans Armand Boudreau & Germain Ménard (coordonnateurs), Le Blé: éléments fondamentaux et transformation, Presses de l’Université Laval, Québec (QC), 1992, page 305)
    • La vache marocaine est mauvaise laitière : on ne peut guère en tirer qu'un à trois litres de lait, et seulement tant qu'elle allaite. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 230)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
laitierlaitiers

laitier \lɛ.tje\ masculin (pour une femme on dit : laitière)

  1. Personne qui fait le métier de vendre du lait, de la crème, et autres produits dérivés du lait.
    • Le laitier déposa chaque jour à leur porte, comme à toutes les portes de la rue, la bouteille de lait qui les sacrait, sinon citoyens anglais, du moins hôtes de la Grande-Bretagne. (René Fallet, Charleston, chapitre III ; Éditions Denoël, Paris, 1967)

traductions
nom

SingulierPluriel
laitierlaitiers

laitier \lɛ.tje\ masculin

  1. (fonderie) Sorte de matière vitrifiée qui surnage à la surface de quelques métaux en fusion.
    • Le laitier des hauts fourneaux, donne aussi l'acier fondu , mais ce flux ne vaut pas le verre alkalin. (RÉSULTAT Des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, volume 33, page 46)
    • Depuis minuit jusqu'au matin , le laitier resta très-pesant et la fonte fluide. Comme les charges descendaient lentement, j'accélérai la vitesse des soufflets : le laitier devint peu-à-peu plus pur, et la fonte grise ; […].Essais faits à Bergen en Bavière, sur l'emploi de la Tourbe crue pour le traitement des minerais de fer dans les hauts fourneaux » ; par M. Wagner, directeur des mines et usines, traduit et extrait par J. F. Daubuisson, dans le Journal des mines, volume 14, 2e semestre an XI, Paris : chez Bossange, Masson & Besson, page 211)
    • Pour fondre les matières étrangères du minerai, on ajoute en outre un fondant qui est destiné à former avec la gangue terreuse des silicates fusibles ou laitiers. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 189)
    • Pour écouler le laitier, qui s'accumulait à la partie supérieure (étant plus léger que le fer), le fondeur avait ménagé, à hauteur convenable, un conduit appelé queue de renard, d'où le nom de renardière ou goupillière, donné à ce genre de four qui permettait d'obtenir directement le fer à partir du minerai et sans passer par la fonte. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)

traductions
nom

SingulierPluriel
laitierlaitiers

laitier \lɛ.tje\ masculin

  1. (plantes) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de polygales, censées augmenter la production de lait des vaches.
    • La plante est, également, appelée le polygala commun, le polygala vulgaire, l'herbe à lait, le polygalon ou encore le laitier. (Marie Percheron, Se soigner avec le polygala (Polygala vulgaris), renseigner.com, juin 2018)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français