lait
étymologie
Du latin lac.

nom

SingulierPluriel
laitlaits

lait \lɛ\ ou \le\ masculin

  1. Liquide produit par les glandes mammaires des femelles de mammifères pendant la période de lactation qui suit la parturition, et destiné à nourrir les bébés lors de l’allaitement. Note: Lorsqu’on ne précise pas l’origine, c’est le contexte qui l’indique. En l’absence de contexte, lorsqu’on ne précise pas, il s’agit généralement de lait de vache, car c’est celui qui est le plus utilisé.
    • Je me rendis avec les chefs militaires aux tentes de Si Saïd, où on nous servit une collation de dattes et de lait de chamelle, une vieille tradition nomade sans doute. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 132)
    • Il leur suffisait […] de passer la main sur le dos d’une vache pour que le lait tournât en urine. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • La Julie, lui tournant le dos, était en train de traire et, du pis qu’elle pressait en cadence, le lait tombait dans le chaudron de fer battu avec un roulement semi-argentin de tambour. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle abhorrait le lait que mon père aimait beaucoup. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 23)
    • Le lait frais vaut généralement 1 franc le kil de 2 litres, tandis que le vin, de qualité très ordinaire, se vend de 1 fr. 25 à 1 fr. 50 le litre. (Maurice de Périgny, Au Maroc : Fès, la capitale du Nord, Paris : chez Pierre Roger & Cie, 1917, p. 25)
    • Ils ont tété le même lait peut s’employer au sens propre (une femme les a allaités tous les deux) comme au sens figuré (ils ont été élevés ensemble).
  2. (Par métonymie) Toute boisson importante pour une personne.
    • Le vin est le lait des vieillards.
  3. (Par extension)
    1. Liquide de couleur blanche présentant des caractéristiques semblables au lait de vache, ou dont la consistance ou la couleur rappelle celle du lait.
      • Prendre du lait d’amande.
      • Blanchir une muraille avec du lait de chaux.
      • La noix verte du cocotier donne une eau rafraîchissante, […] ; de l’amande râpée on extrait par compression un lait crémeux qui entre dans la préparation des aliments. (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil; t.1, de New-York à Tahiti, 1929)
    2. (Spécialement) (Cosmétologie) Crème utilisée pour les soins de la peau, en particulier du visage.
      • Parmi les eaux de toilette peuvent se placer les émulsions qui sont utilisées pour entretenir et adoucir la peau. On donne souvent à ces émulsions le nom de laits. (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924)
    3. (Spécialement) Glaire des œufs frais, quand ils sont cuits à point pour être mangés à la coque.
    4. (Spécialement) Suc blanchâtre, comme le latex et l’albumen, qui sort de quelques plantes et de quelques fruits.
      • Lait de figuier.
      • Lait de coco.
synonymes

Suc végétal


traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.225
Dictionnaire Français