lambris
étymologie
(1327) Du moyen français lambris, lui-même issu de l’ancien français lambrus à la fin du XIIe siècle. Ce dernier est le déverbal de l’ancien français lambruschier.

nom

lambris \lɑ̃.bʁi\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (construction) Revêtement de menuiserie, de marbre, de stuc, etc., sur les murailles d’une salle, d’une chambre, etc.
    • Ce lambris est de marbre de diverses couleurs.
    • Ce lambris est peint en blanc, avec des moulures dorées. — Lambris de stuc.
    • Lambris d’appui, lambris à hauteur d’appui qui règne autour d’une pièce.
    • Les lambris d’appui de mon salon sont de chêne.
  2. Enduit de plâtre fait au-dedans d’un grenier, d’un galetas, sur des lattes jointives clouées aux chevrons ; bacula.
  3. (menu) Revêtement de menuiserie appliqué aux solives d’une salle, d’une chambre, etc., et où l’on forme quelquefois des caissons.
    • Des lambris peints et dorés.
    • Lambris de plafond.
  4. (Par extension) (Poétique) (Au pluriel) Décoration intérieure d’une maison vaste et magnifique.
    • De vastes lambris, des lambris dorés, de riches lambris, etc.
    • Le bonheur se trouve rarement sous les lambris dorés.
synonymes
(1) Lorsqu’il est en bois

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français