lancette
étymologie
 Composé de lance et de -ette.

nom

SingulierPluriel
lancettelancettes

lancette \lɑ̃.sɛt\ féminin

  1. (rare) Petite lance.
    • Je doute si les chevaux de bois d'aujourd'hui ont encore ces petits distributeurs qui offraient à notre adresse des petits anneaux de métal qu'il s'agissait, en passant, d'enfiler avec une lancette de bois. (André Gide, Journal, 17 février 1932 ; Éditions Gallimard, collection Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 1948, page 1115)
  2. (chirurgie) Instrument de chirurgie servant à ouvrir une veine, à percer un abcès, etc.
    • Il avait même sorti de sa poche une lancette et allait le saigner, quand le juif se ranima tout à coup. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Maître Ambroise Paré, qui procéda le premier à la ligature des artères et qui, ayant trouvé la chirurgie exercée par des barbiers empiriques, l’éleva à la hauteur où elle est aujourd’hui, fut attaqué dans sa vieillesse par tous les apprentis porte-lancette. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, réédition Le Livre de Poche, 1967, page 161)
    • Vous savez ce qu'a dit Byron ? « La lancette a tué plus de gens que la lance... »
      — Ah, il a dit ça, cet amoureux des onze mille vierges ? A-t-il un peu raison ?
      — Un peu. On saignait beaucoup de son temps.
      (Michel Jeury, Les beaux jours du Dr Nicolas, Éditions Robert Laffont, 2010, chapitre 52)
  3. (architecture) Ogive de style gothique de forme très allongée ; arc en tiers-point surhaussé, sa forme ressemble à l’extrémité d’un fer de lance.
    • La construction remonte au commencement du quatorzième siècle ; les ogives en lancette, la pureté des nervures, l'élégance et l'élancement des meneaux le prouvent suffisamment. (Du Camp, Hollande, 1859)
    • En levant la tête, on aperçoit une espèce de dôme formé par l’intérieur de la tour dont nous avons déjà parlé ; c’est un gouffre de sculptures, d’arabesques, de statues, de colonnettes, de nervures, de lancettes, de pendentifs à vous donner le vertige. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français