laque
étymologie
(XIVe siècle) lache « matière résineuse », devenue (1500) la laque ; (1718) un lacque « vernis de Chine noir ou rouge », (1738) une laque « objet d’art enduit de laque »
Emprunté à l’arabe لاك, lui-même emprunté au persan lāk, et celui-ci à l’hindoustani lākh, du sanscrit lākṣā (« tache, marque ; cent mille »), nom donné à la cochenille-laque en raison de son pullulement, et nom de la sécrétion résineuse de certains arbres d’Extrême-Orient provoquée par la piqûre de cet insecte.
(Nom commun 3) Calque de l’anglais lacquer, la première laque à cheveux (hair lacquer voir hair spray) a été créée en 1955 en Amérique et fabriquée pour la première fois en France en 1956 (Larousse encyclopédique, 1968).

nom

SingulierPluriel
laquelaques

laque \lak\ féminin

  1. Résine, souvent noir ou rouge, qui sort des branches de plusieurs espèces d’arbres d’Asie de l’Est.
    • La laque entre dans la composition des vernis, de la cire d’Espagne et de quelques teintures.
    • Laque de Coromandel.
    • Couleur de laque.
    • Gomme laque.
  2. Terre alumineuse, teinte d’un suc colorant, qu’on emploie dans la peinture.
    • Laque de Venise, de Florence.
  3. (chimie) (analogie) Enduit brillant, d’origine industrielle, appliqué sur divers objets.
    • Une couche de laque protège la face du CD.
  4. (cuisine) (analogie) Enduit brillant appliqué sur les mets.
    • …vous mêlez au sucre avec un peu de laque au carmin pour colorer. (Audot, Cuisine campagne et ville, 1896, page 424)

traductions
nom

SingulierPluriel
laquelaques

laque \lak\ masculin

  1. Vernis de Chine, noir ou rouge.
    • Joseph, le valet de chambre, entra, présenta à son maître un plateau de vieux laque japonais, au centre duquel une carte de visite se pavanait. (Octave Mirbeau, Contes cruels (Mirbeau) : Gavinard)
  2. Objet ou meuble qui en est revêtu.
    • Voilà un beau laque japonais.

nom

SingulierPluriel
laquelaques

laque \lak\ féminin

  1. Produit capillaire en bombe aérosol que l’on vaporise sur les cheveux pour les maintenir en forme.
    • Une bonne laque doit fixer mais sans « bétonner » ni poisser. Elle doit s’éliminer facilement, être sans danger, n’être pas trop chère. Voyons si, en pratique, cette laque idéale se trouve. (Que choisir ? 1975, no 74, p. 17)
    • Dans ce musée des horreurs chimiques, revoilà L’Oréal, avec près d’une vingtaine de références, de la laque au vernis à ongles en passant par l’autobronzant. (Des cosmétiques empoisonnés sous la haute protection des budgets de pub, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 4)

traductions
forme fléchie

laque \lak\

  1. De laquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français