latrines
étymologie
Du latin latrina, lui-même dérivé de lavatrinalavabo »).

nom

latrines \la.tʁin\ féminin au pluriel uniquement

  1. (salles) Lieu où l’on satisfait les besoins naturels, toilettes.
    • Il y a deux classes de moralistes et des politiques: ceux qui n’ont vu la nature humaine que du côté odieux ou ridicule, et c’est le plus grand nombre […] ceux qui ne l’ont vue que du beau côté et dans ces perfections […] Les premiers ne connaissent pas le palais dont il n’ont vu que les latrines. (Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées, chapitre I, Maximes générales, 1795)
    • Il me semble qu’il n’y a pas besoin d’être artiste pour cela et que, même sans flair particulièrement fin, on ne choisit pas d’aller villégiaturer dans des latrines pour être plus à portée de respirer des excréments. (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 288)
    • Aujourd'hui, 892 millions de personnes défèquent à l’air libre et 2,4 milliards manquent de toilettes et de latrines, soit un bon tiers de l’humanité. (Loïc Chauveau, L’urine, un trésor à récupérer ↗, Sciences & Avenir, 10 février 2020)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français