leçon
étymologie
Emprunté au latin lectionem, accusatif de lectio « cueillette », « choix, élection, tri », « lecture, ce que l’on lit, texte ».

nom

SingulierPluriel
leçonleçons

leçon \lə.sɔ̃\ féminin

  1. (Éducation) Petite portion d’une discipline enseignée à un groupe de personnes ou à une seule personne.
    • — C’te veine, monologuait-il ! Une classe de gouappée, et moi que j’savais justement pas ma leçon de système métrique. Les mesures de volume, c’est ça qu’est emm… bêtant ! (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ce cabinet était la demeure favorite du roi ; c’était là qu’il prenait ses leçons d’escrime avec Pompée, et ses leçons de poésie avec Ronsard. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
  2. (Éducation) Ce que le maître donne à l’écolier à apprendre et que celui-ci doit répéter, généralement par cœur.
    • Arsène André étend ce mépris aux méthodes scolaires. […], une pédagogie qui refuse par système le bénéfice éprouvé des leçons sues par cœur. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Par extension) Instructions ou conseils donnés à une personne relativement à sa conduite dans la vie ou dans quelque affaire.
    • Cette dépravée, cette aventurière qui vient nous narguer et a le toupet de nous donner des leçons ! (Ferdinand Déléris, Le Vazaha, l'étranger, page 161, 1995)
    • Place Charles-Surugue, des feldgendarmes apprennent aux Auxerrois à traverser dans les passages cloutés qu'ils semblaient ignorer. C'est une leçon de prévention routière avant la lettre. (Robert Bailly, Les feuilles tombèrent en avril, Paris, Éditions sociales, 1977, page 69)
    • Avant de l’envoyer traiter pour moi de cette affaire, je lui ai fait la leçon.
  4. (Figuré) Avertissement salutaire ou correction qu’on reçoit des personnes ou des choses.
    • Louis XVIII […] avait appris et retenu cette leçon : ce qui bouge trop meurt vite, et s'était enfermé dans l'étiquette, les usages râpés et les habitudes hiératiques d'antan. (François Mitterrand, Le coup d'État permanent, 1965)
    • Il me parlait malhonnêtement ; mais je lui ai bien fait sa leçon.
    • Recevoir une leçon.
    • Les leçons de l’expérience sont perdues pour la plupart des hommes.
    • Cet événement a été pour moi une bonne leçon.
    • Le théâtre peut offrir des leçons profitables.
    • (Figuré) Réciter sa leçon, Répéter fidèlement ce qu’on vous a recommandé de dire.
  5. (Paléographie) Texte d’un auteur, par comparaison à une ou plusieurs autres copies du même texte.
    • Il y a deux leçons différentes de ce texte. Voici la bonne leçon. Confronter les diverses leçons d’un passage.
    • la leçon de Reiffenberg, dous feiz, est sûrement la bonne (Romania ; recueil trimestriel consacré à l’étude des langues et des littératures romanes., page 379, 1876. Compte-rendu de Gaston Paris)
    • leçon : variante textuelle. Les diverses leçons, ou variantes, ornant quasiment chaque verset (grec) du Nouveau Testament sont une aide précieuse pour qui entend rétrovertir le texte vers son hébreu originel. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, p. 258)
  6. (Littérature) Récit qui diffère d’un autre relatif au même fait.
    • Vous racontez ainsi l’aventure ; mais il y a une autre leçon, une leçon différente.
  7. (religion) Petits chapitres de l’écriture ou des pères, qui font partie du bréviaire, et que l’on récite ou que l’on chante à matines.
    • Il y a trois leçons à chaque nocturne.
  8. (musique) Genre musical créé pour accompagner les leçons (au sens de « textes religieux ») pendant la semaine sainte.
    • Les leçons de Ténèbres.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français