lentement
étymologie
 Composé de lent et de -ment.

adverbe

lentement \lɑ̃t.mɑ̃\ ou \lɑ̃.tə.mɑ̃\

  1. De manière lente, peu rapide.
    • Tout d’un coup, lentement, comme une gueule, s’ouvrirent les deux battants des portes. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • On procède à l'incubation des œufs en les exposant à une température artificielle qui doit être élevée lentement et graduellement depuis 12° jusqu'à 25° ou 30°. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • L'inlandsis du continent groenlandais se déversant lentement mais continuellement dans les fjords par des glaciers importants, vêle des icebergs de tailles variant à l'infini. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • L'infirmier n'appuyait que très lentement sur la seringue et le liquide ne devait s'écouler que goutte à goutte dans mon sang. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • L’hélice tournait plus lentement, pour maintenir seulement l’aéronat contre la brise, et son ronflement était beaucoup plus perceptible. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 230 de l’éd. de 1921)
synonymes antonymes traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français