libertaire
étymologie
(1857) De liberté avec le suffixe -aire. Le mot a été créé par Joseph Déjacque, militant et écrivain anarchiste, par opposition à libéral, dans une lettre ouverte à P.-J. Proudhon, De l’Être-Humain mâle et femelle - Lettre à P.-J. Proudhon, publiée à la Nouvelle-Orléans en mai 1857. Le mot est construit sur un modèle alors répandu chez les socialistes utopiques par l'usage du terme prolétaire (voir égalitaire, fraternitaire).

adjectif

SingulierPluriel
libertairelibertaires

libertaire \li.bɛʁ.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie l'état d’esprit de celui ou de celle qui est très attaché au respect de la liberté individuelle absolue.
    • Anarchiste juste-milieu, libéral et non LIBERTAIRE, vous voulez le libre échange pour le coton et la chandelle, et vous préconisez des systèmes protecteurs de l'homme contre la femme, dans la circulation des passions humaines (Joseph Déjacque, De l'être-humain mâle et femelle, Lettre à P.J. Proudhon, 1857)
    • Un conflit ouvrier éclate? Une démonstration politique s'organise? Individualiste effréné — je l'ai dit — presque libertaire, […], le président du Conseil commence par se désintéresser. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • L'individualisme libertaire, l'insoumission aux nécessités fondamentales d'une société la dissolvent. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le militant faisait connaissance avec le prolétariat ardennais de la première industrialisation, prompt et quelque peu libertaire, qui put le gêner dans la discussion. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
  2. (synonyme de) Anarchiste.
    • Vous hantiez les milieux libertaires ; vous prêchiez le chambardement social. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 239)
  3. (Économie) (Plus rare) Fondé sur les idées libérales ou libre-échangistes.
    • La liberté absolue ne peut exister complètement, elle est incompatible avec l'ordre. Et de fait, elle n'a jamais existé, même sous le régime libertaire. (A. Bechaux, Les Revendications ouvrières en France, Paris, Guillaumin-Rousseau, 1894, p. 191)
  4. (Éducation) Qui refuse l'autorité du maître et la discipline pour laisser à l'enfant la plus grande liberté d'expression et de comportement.
    • Les partisans de l'école libertaire partent d'une critique radicale des institutions pédagogiques qu'ils jugent aliénantes. Il s'agit pour eux d'aller plus loin que le « despotisme éclairé » qui caractérise la pédagogie, même dans ses formes les plus libérales (...). L'éducation libertaire n'est pas − contrairement à ce que chacun peut croire − une voie facile et confortable mais une voie angoissante. (Pédagogie, 1972)

traductions
nom

SingulierPluriel
libertairelibertaires

libertaire \li.bɛʁ.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Membre d'une organisation libertaire, militant libertaire
    • Tandis que l'utopie communiste a encore ses praticiens, l'utopie des libertaires n'a pu recevoir le moindre commencement d'exécution. (Pierre-Joseph Proudhon, De la justice dans la Révolution et dans l'Église, 1858 ds Mugloni, Proudhon, Justice et Liberté, Paris, P.U.F., 1962, p. 92)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français