licenciement
étymologie
Dérivé de licencier avec le suffixe nominal -ment#fr-suf-2|-ment.

nom

SingulierPluriel
licenciementlicenciements

licenciement \li.sɑ̃.si.mɑ̃\ masculin

  1. (militaire) Action de licencier des troupes.
    • Le colonel, peu grièvement blessé, se retira sur la Loire et quitta Tours avant le licenciement. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Son trésor est vide. Son armée, mal recrutée, mal équipée, mal disciplinée, absolument démoralisée par ses défaites récentes, est réduite à fort peu de chose par les licenciements forcés et les désertions. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 15)
  2. (travail) Rupture du contrat de travail à l’initiative de l’employeur ou d’une autre personne.
    • Les patrons répondent alors par le licenciement de tous les ouvriers, plongeant toute une population dans la misère. […]. Après un conflit très dur qui durera jusqu'au 18 octobre, une partie seulement des ouvriers sera finalement réintégrée après avoir obtenu les augmentations de salaire de 6 à 10%. (François Auvray, 1936, ils ont osé, ils ont gagné: histoire des grèves en Seine-Inférieure, Institut CGT d'histoire sociale de Seine-Maritime, 2006, p. 85)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.044
Dictionnaire Français