livraison
étymologie
 composé de livrer et de -aison.

nom

SingulierPluriel
livraisonlivraisons

livraison \li.vʁɛ.zɔ̃\ féminin

  1. (comm) Action de livrer de la marchandise qu’on a vendue.
    • Tenez, qu'est-ce qui se passe à la Bourse ? Des gens qui n'ont rien prennent le droit d'acheter une marchandise dont ils savent parfaitement que la livraison ne s'accomplira jamais, mais qu'ils revendront avec profit. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 167-168)
  2. (librairie) Chaque partie d’un ouvrage qu’on publie par volumes ou par fascicules, à des époques plus ou moins rapprochées les unes des autres.
    • Ma grand-mère lisait beaucoup. Elle connaissait la plupart des grands écrivains de son temps : Vigny, Lamartine et surtout Victor Hugo dont elle avait acheté les œuvres en livraisons. (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 143.)
    • Sans doute est-ce pour mieux rompre en visière avec des revues grisailleuses et assommantes que l’animateur Ayguesparse fonde en 1945 Marginales dont la centième livraison date de 1965. (Poètes d'Aujourd'hui n°162 : Albert Ayguesparse, par Jacques Belmans, Seghers, 1967, page 39)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français